Marble your life !

Mis à jour : juin 24

Comme vous le savez sans doute déjà, cela fait un moment que j'explore le marbling, communément appelé "papier cuve" chez les relieurs ou encore Ebru. Moi, ce que j'aime c'est exploré cette technique en marbrant du papier bien sûr, mais aussi du tissu (on se refait pas !) et quelques supports plus insolites.


Alors que je planifie de plus en plus d'ateliers marbling, je réalise que je ne vous ai toujours pas parlé de cette technique absolument géniale permettant de colorer et customiser un tas de surfaces textiles, de papier ou matériaux suffisamment poreux pour adhérer à la peinture. Peut-être la connaissez-vous déjà ? Mais j'ai l'impression que bien qu'ancestrale (son utilisation remonterait au XVIème siècle, l'Ebru, est l'art traditionnel du papier marbré venu d'Asie Mineure), la peinture à la cuve demeure plus ou moins méconnue de notre génération.



Aujourd'hui, la marbrure est toujours utilisée par les restaurateurs de livres anciens mais au-delà de certains relieurs qui perpétuent ce savoir faire, cette technique au potentiel incroyable est finalement assez peu présente dans les loisirs créatifs. Cependant, dès lors qu'il y a démonstration, tout le monde succombe à la tentation de jouer avec ces peintures qui se répandent et s'entremêlent pour créer des motifs abstraits, uniques et plus ou moins chamarrés.



Mais comment ça marche ? Le marbling, se sont des peintures qui flottent et qui se dispersent à la surface de l'eau, qu'on mélange à sa guise pour former des motifs, des volutes, des courbes, des dentelles....etc, et qui vont se déposer sur le matériau qu'on y trempe ensuite. Le bain doit contenir un épaississant dont la viscosité peut être obtenue avec divers ingrédients. Perso, après pas mal de tentatives avec du méthyle cellulose, de la colle à papier peint, de l'amidon de maïs en passant par les produits spécialisés des marques de produits d'art, c'est de loin la carghénane que je préfère. Naturelle et absolument inoffensive, je n'utilise plus que cette algue pour épaissir mes bains :)



Quant aux peintures, je dirais que c'est là que réside l'essentiel du savoir-faire. Il faut des peinture acrylique bien pigmentées et savoir les diluer correctement afin d'obtenir la consistance parfaite qui leur permettra de flotter mais aussi d'interagir en elles. Là encore, je préfère utiliser des produits respectueux de l'environnement en ne travaillant qu'avec des peintures acryliques.



Le marbling me séduit de plus en plus, c'est une technique absolument fascinante qui offre un potentiel infini en papeterie, mais bien sûr et surtout, en termes de fabric design ! Que ce soit sur soie ou coton, les résultats sont bluffant. J'ai très envie de décliner un tas d'articles pour la maison et de petits accessoires comme les chouchous en soie que je vends sur mon e-shop.



Ou encore ces coussins galettes de tabourets que j'ai fait pour notre coin repas dans la cuisine, je les aime beaucoup aussi et c'est typiquement un projet couture faisable à la suite d'un atelier marbling :)


A la rentrée, vous me retrouverez pour des ateliers marbling à L'Effet Canopée à Lyon, un joli concept store - atelier et puis sur le Salon Création et Savoir-Faire à Paris au mois de novembre.


Pour l'heure je vous laisse avec cette petite vidéo que j'ai créée à l'occasion des ateliers Make and Take que j'animerai le week-end prochain durant tout le festival Fit the Moment avec H&M les 6 et juillet et où les participants pourront marbrer leur carte en format A5 et immortaliser un joli souvenir.


Et ces ateliers devraient permettre de faire découvrir la technique à environ 120 personnes, oui rien que ça !




Et si vous aussi vous aimeriez que j'anime pour vous un atelier marbling, n'hésitez pas à me contacter !



logo-3.png
logo MyLittlePrintFabrics.png

J'en suis !

51jSOl4-uoL._SX415_BO1,204,203,200_.jpg

Gagnante du concours !

Author of Sew Creative

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now